Infrastructure

L'infrastructure utilisée est un cluster de serveur sous linux. Ceci permet à la fois une forte tolérance aux pannes (la panne d'un serveur n'entrainant alors pas d'indisponibilité) et des performances importantes.

Schéma de l'infrastructure d'hébergement WDMédia

Ainsi, les requêtes passent d'abord par des serveurs de répartition de charge redondant, qui dispatchent celles-ci aux différents serveurs, en fonction du type de requete, du nombre de connexions à chaque serveur, et d'autres paramètres plus techniques. Les serveurs de répartition de charge assurent aussi les services FTP et DNS.

Les serveurs web ou mail, selon le cas, répondent ensuite directement aux visiteurs/clients, en se basant sur les fichiers tirés des serveurs de fichiers.

Les serveurs de fichiers eux-mêmes fonctionnent en redondance, les fichiers écrits sur l'un étant immédiatement recopiés sur un second.

Enfin un serveur de sauvegarde assure une possibilité de retrouver les données en cas de gros incident matériel.

Dans le cas des offres semi-dédiée, les services web et SQL sont assuré par un serveur virtuel (VDS ou VPS), ce qui permet plus de puissance, au détriment toutefois de la disponibilité, car il n'y a alors pas de redondance pour ces services.

Cette architecture complexe est néanmoins transparente pour les hebergés, le fonctionnement de leur point de vue étant grosso modo le même que sur un hébergement "classique".

Le tout est supervisé par un serveur dédié à la surveillance du bon fonctionnement des différents services.

Cette infrastructure est située dans un Data Center récent en région parisienne, doté d'alimentations et de climatisations redondantes, de générateurs de secours, de moyens de sécurité incendie adaptés, et de contrôles d'accès renforcés.

Notre fournisseur de connectivité utilise une infrastructure réseau redondante, avec plusieurs liens de transits et de peering, et une capacité de plusieurs Gbps.